La cueillette des curieux, avec Blédina.


Mercredi 1er août, nous sommes allés dans le Loiret à Outarville,
chez Monsieur Coisnon, pour la cueillette des curieux, organisée par Blédina.

Monsieur Coisnon produit des pommes de terre.
Il fait parti du groupe "Les 3 Laboureurs".



"Les 3 Laboureurs" est une société qui réunit près de 100 agriculteurs,
qui produit des pommes de terre sur 1 300 hectares.


Le matin, nous sommes arrivés à 10 heures.
Nous avons été accueilli par l'équipe Blédina, 
et un grand buffet de petit déjeuner plein de fruits, pour le plus grand bonheur des filles !
Un sac en toile nous a été offert, avec un tee-shirt pour chaque enfant, un set repas, et un petit pot.
Nous avons ensuite été séparé en plusieurs groupes, pour fluidifier les activités.


Nous avons reçu un passeport pour valider les différentes parties.
Et nous, c'est avec Ingrid que nous avons passé la journée.


Par chance, avec la chaleur qui était prévue, nous avons commencé par la cueillette !
Direction les champs.
Monsieur Coisnon nous a tout expliqué sur les pommes de terre !

Une pomme de terre plantée pour obtenir un plan qui donnera plusieurs pommes de terre.
Un plan de pomme de terre peut mesurer entre 80cm et 120cm.
La semence se fait au mois d'avril.
La récolte commence à la mi-été et dure généralement jusqu'à l'automne, cela dépend de la variété.
Une fois récoltées, les pommes de terre sont stockées dans des caisses en bois 
(qui en contiennent chacune 2 tonnes), 
puis mises directement au réfrigérateur, pour leur conservation, 
mais aussi pour que la peau s’épaississe.
La température idéale serait entre 18 et 25 degrés dehors, 
pour que le plan pousse et produise correctement.
(Autant dire que cette année, il a fait beaucoup trop chaud !)


Les pommes de terre étant destinées, entre autres, a être envoyées chez Blédina pour 
la création des petits pots de nos enfants, beaucoup de contrôles sont effectués.
Pendante la récolte, avant et après la confection des petits pots.
Près de 500 contrôles et analyses du champ aux petits pots.
A savoir : chez Blédina, 25% du personnel est affecté au contrôle qualité. Du jamais vu !

La plus grosse zone de production de pommes de terre est le Nord, la Somme et la Picardie.



Après cette longue explication dans la précision,
nous avons mis nos pieds et nos mains dans la terre pour ramasser quelques pommes de terre.



Arrachage des plans, et quelques coups de fourche plus tard, les enfants découvraient les féculents !
Et hop, nous remplissions nos paniers.


Une petite surprise nous attendait ensuite.
Dans le champ d'à côté, arrachage de plan et... des pommes de terre bleues !
Ce qui a beaucoup étonné les filles qui ne s'y attendait pas.
Avec celles-ci, on fait essentiellement de la purée, ou des chips.



Puis nous sommes rentrés pour parler de la fabrication d'un petit pot.
Et nous avons assisté à un quiz où nous avons appris certaines choses.

· Les pommes sont cultivées par des agriculteurs partenaires, dans des vergers dédiés aux tout-petits, plus respectueux de la nature et qui limitent l'utilisation de pesticides.
Leur pomme peut être plus petite et moins belle, mais ce qui importe, c'est ce qu'il y a à l'intérieur.

· Avec ce logo, qui sera apposé sur tous les produits d'ici fin 2019, vous avez la garantie que le repas de votre enfant a été passé au peigne fin et répond à ses besoins nutritionnels spécifiques ! (Qualité des ingrédients, surveillance stricte des contaminants et des risques microbiologiques, composition nutritionnelles, composition de l'emballage,...)
Chez Blédina, les agriculteurs partenaires respectent les cahiers des charges très exigeants pour tenir compte de la vulnérabilité des tout petits. 
Et garanti sans résidus de pesticides (taux inférieur à 0,00001% conformément aux règles de l'alimentation infantile).

· Un chef de cuisine expérimenté est au service de l'éveil au goût des bébés. Il se prénomme Guillaume Troucat, et conçoit des recettes adaptées pour répondre aux besoins spécifiques de bébé.

· La diversification peut commencer entre 4 et 6 mois de bébé, mais toujours après avis du pédiatre !
Il y a cinq règles d'or de la diversification :
- Démarrer entre 4 et 6 mois,
- Commencer par les légumes,
- Alterner,
-Varier,

- Et répéter l'exposition jusqu'à 8/10 fois, même si l'enfant n'aime pas. 

(Il a été prouver qu'il fini par apprécier le goût, le temps que son sens l'accepte.)

Il est conseillé, pour chaque nouvel aliment, de commencer par de faibles quantités 

et de les augmenter petit à petit.



· L'introduction des petits morceaux est importante. Il ne faut donc pas attendre que bébé est des dents. Commencez par des petits morceaux fondants avant 9 mois.


· Bébé n'a pas les mêmes besoins qu'un adulte !
Par exemple, la quantité de viande nécessaire pour répondre aux besoins de bébé 
est de deux cuillères à café.

· Il faut impérativement mettre de la matière grasse dans les repas de bébé. Beurre ou huile.
Ça contribue au bon développement de son cerveau !

Et voici l'équivalent d'un petit pot de carottes :

On nous a ensuite offert déguster un très bon repas champêtre !

Et voici l'heure de reprendre notre parcours !

C'est l'heure de parler "de la graine à la plante".
Qu'est-ce qu'une graine ? Où les trouve-t-on ?
Nous avons pu voir plusieurs sortent de graines : petits pois germés, haricots, moutarde, ect...
C'était très intéressant à deviner !



Les enfants ont eu un petit pot, où ils ont mis du terreau, puis des graines.
Ma grande a choisi des graines de tournesols, et ma plus petite de carottes.
Et nous sommes reparti avec !


Nous sommes ensuite passé sur le dernier atelier, pour parler pollinisation.
Quel est le rôle des abeilles ? Comment elles pollinisent ? 
Saviez-vous que les abeilles participent à 35% de notre nourriture avec la pollinisation ?!
C'est énorme, c'est pour cela qu'il faut continuer à les protéger.
Puis, au programme, découverte de l'hôtel à insectes.



Puis nous nous sommes parés de jumelles et microscopes et sommes allés explorer les alentours.
Les enfants ont adorés ! 
Voir les détails dans la terre, sur les arbres, de la mousse, des insectes; 
et voir les oiseaux de plus près.


Après cela, nous avons eu la chance que Monsieur Coisnon nous fasse visiter un bout de l'exploitation, avec nos beaux gilets jaunes. 
Il fallait faire très attention aux tracteurs et fenwicks qui circulaient, à charger et décharger les caisses de pommes de terre.

Nous avons pu voir les trieuses, qui trient selon les calibres des pommes de terre.


Et puis d'observer le remplissage des caisses en bois, quand les camions les ramènes des champs.


A la suite de cette visite, Blédina nous a offert les produits de notre choix.
Personnellement, j'ai ce qu'il faut pour commencer la diversification de petit dernier dans quelques jours !
Blédina a sorti une gamme BIO, et c'est de celle-ci que nous avons principalement profité.




Monsieur Coisnon, et ses collègues, nous ont offert un panier de légumes.
Au menu : courgettes, tomates, tomates cocktail, aubergine, piment, concombres, pommes de terre filet, 
et petites pommes de terre en caissette en bois.
Que du bon produit !

Et l'heure de repartir est arrivée.
Il était déjà 16h30...

La journée est passée à une vitesse folle !
Les enfants ont dormi tout le long du trajet retour, dans leur joli tee-shirt vert Blédina.



Nous sommes venus,
Nous avons vus,
Nous avons cueillus.

Un très grand merci à Blédina, pour cette événement auquel nous avons adoré participer !
Et pour son organisation au top.
Un grand merci à Ingrid pour sa gentillesse et son sourire.
Un grand merci à Monsieur Coisnon pour son accueil, sa gentillesse et sa disponibilité.

On sent vraiment la passion et 'engagement de cet homme pour son métier, 
qui permet de nourrir nos enfants, et nous même avec ses pommes de terre.


Nous sommes repartis des souvenirs plein la tête,
et la tête pleine de nouvelles connaissances !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une présentation s'impose.

Pourquoi, pourquoi pas... Après des mois de réflexion, je me lance enfin ! Je me prénomme Vinciane, jeune femme de vingt-huit ans, ...